– 
English
 – 
en
Spanish
 – 
es
French
 – 
fr

Comment calmer les pensées intempestives  

Sommaire

Vous savez, la majorité des gens croient complètement à tout ce que son esprit leur raconte. Et vous avez sûrement déjà entendu parler de « Je ne suis pas la vague, je suis l’océan. »

Et pourtant, même si on le dit, on l’entend par les livres sacrés, par des grammaires, on le lit même dans les réseaux sociaux, tout le monde le dit, peu de personnes, vraiment, l’ont intégré, compris et le pratiquent. La raison pour laquelle vous avez autant de pensées impulsives, intrusives et qui sont en train de vous pourrir souvent l’esprit, c’est que vous avez un cerveau. Et comme chaque être humain, vous avez un cerveau qui essaie de vous protéger, de vous protéger de ce qui peut être en danger, de ce qui, selon lui, est en danger. Mais en réalité, on n’est pas nos pensées et on n’est pas nos émotions.

Et quand je dis ça, ça veut dire que toutes ces pensées, ces émotions qui se font à travers nous ne sont pas personnelles, n’ont rien à me dire d’intéressant à propos de Claudia, à propos de Marie, à propos de Julie.

 

1. Observation des Pensées : Un Voyage vers la Sérénité Intérieure

Chacun d’entre nous a des pensées et vous devez commencer à voir vos pensées comme cette alarme dans la voiture qui s’illumine pour vous donner une information. Et la seule information que vous avez qu’elle est en train de vous donner, c’est « Attention, tu t’identifies à tes pensées, tu es en train de les croire vraies, tu es en train de les prendre pour vraies. Tu les écoutes et tu penses que tu dois faire quelque chose avec. » Alors que la réalité est qu’on a des pensées et on peut juste les observer et les laisser passer comme des nuages. Ces pensées, encore une fois, peuvent paraître vraies, mais ne sont pas plus vraies qu’un cauchemar. Pensez- y, quand vous avez un cauchemar, vous avez un rêve et ça semble tellement vrai. Vous avez même des émotions qui viennent avec. Cependant, c’était juste un rêve. Tout ça, c’est parce que dans votre tête, il n’y avait rien dans la réalité qui était vrai. Quand vous comprenez ça, vous comprenez aussi que la raison pour laquelle vous avez autant de des pensées intrusives, que vous avez autant de pensées qui continuent à venir, c’est que probablement, votre cerveau essaie d’attirer votre attention.

C’est comme le passager derrière dans la voiture qui crie, qui crie, qui crie. Si vous l’écoutez, vous risquez de conduire et d’aller tout le temps et d’aller partout, de ne pas conduire correctement. Mais si vous vous rendez compte qu’en fait, c’est juste le passager derrière la voiture et c’est ce qu’il est désigné à faire, crier, attirer votre attention et que vous ne lui donnez pas plus autant d’attention, que vous lui dites « OK, tu peux créer autant de temps que tu veux. Moi, je conduis. » Et parfois, il s’agit de vraiment ressentir l’émotion qui est là avec curiosité, pas en croyant à l’histoire avec laquelle elle vient. Donc, toutes ces pensées et toutes ces histoires. Par exemple, « Oh mon Dieu, mon mari va m’étrangler !’ Imaginez, vous avez cette pensée qui traverse votre esprit. » C’est une pensée, elle n’a rien de sérieux à vous dire. Elle n’est pas importante, elle n’est pas vraiment quelque chose qui va vous alarmer, c’est le cerveau. Mais vous, vous la prenez pour vrai. Et du coup, là, vous commencez à être en réaction à l’émotion, à aller partout, à être dans l’anxiété, à être parano avec votre mari.

 

2 – Dépasser l’Identification aux Pensées : Un Nouveau Paradigme pour la Paix Mentale

Et en réalité, il s’agit juste d’essayer de faire quoi ? D’observer cette pensée et de ressentir cette anxiété et cette peur très, très forte avec laquelle elle vient. Mais ne pas l’observer avec jugement, avec « Oh, c’est la peur ! Oh, c’est l’anxiété ! » De ressentir cette énergie qui bouge dans votre corps avec curiosité. Qu’est-ce que c’est ? Comment elle bouge ? Qu’est-ce qu’elle a à me dire ? C’est tellement puissant quand on enlève le concept de l’analyse du cerveau sur la pensée, sur l’émotion et juste sur la vie. Cette émotion, elle part au bout d’un moment, elle bouge parce que l’émotion, nos émotions, sont constamment en changement. Elles changent constamment. Ce qui ne change pas, c’est qui on est vraiment derrière nos pensées.

Donc la fameuse phrase « Tu n’es pas la météo, tu es le ciel. »vient nous dire exactement ça, qu’on s’identifie tout le temps à la météo et on lutte contre la météo. On ne veut pas la météo, on veut qu’elle parte.

Mais quand on voit que c’est juste la pluie et c’est juste la neige, et à bout d’un moment, elle s’en va parce que derrière, il y a toujours un ciel bleu. Je suis toujours bien derrière, je suis toujours en paix derrière.

3. La Clé du Calme Mental : Observer sans S’Attacher aux Pensées

Je suis toujours en derrière. Quand je vois l’activité de mon cerveau se faire, pour ce qu’il est, c’est juste mon cerveau.

Je me rappelle aussi que derrière, je suis quelque chose de plus grand. Donc, toute cette pensée que vous avez, la façon pour les calmer et à si simple que parfois les gens n’y croient même pas parce que ça devrait être difficile et que vous devez utiliser des techniques et vous devez aller voir un thérapeute et vous devez faire je ne sais pas combien de choses.
Ça peut aider, mais le vrai changement durable que j’ai vu chez mes clientes et chez moi, la chose plus profonde que j’ai vu, c’est de voir ce nouveau paradigme dont je suis en train de vous parler, c’est- à- dire que vous pouvez voir vos pensées sans les croire parce qu’elles ne le sont pas.
De voir vos pensées comme cette activité psychologique de votre cerveau qui veut vous protéger et rien de plus que ça, et ressentir l’énergie de l’émotion qui est là, la vivre et la laisser bouger quand elle sera prête à bouger. Quand vous ne croyez plus vraiment vos pensées et vous ne vous attachez plus à vos pensées.

Conclusion : Trouver la Sérénité par l’Observation Bienveillante

Il y a une paix que vous allez trouver derrière qui est extraordinaire et c’est la chose la plus belle que vous pouvez toucher. Et c’est déjà là. C’est déjà là, derrière cette météo. Donc, ces pensées sont juste une alarme, une alarme qui vous dit : ces émotions et ces pensées intrusives, « Attention, tu es en train d’identifier à tout ça. Tu es en train de le croire vrai. » Donc, nous ne sommes pas dangereuses et n’ayant rien à vous dire d’important.

Voyez-le comme l’activité psychologique de votre cerveau, ce qu’il est désigné à faire et observez-les et laissez passer, laissez-les faire. Parce qu’en tout cas, elles vont changer au bout d’un moment.
 
Ils sont toujours en changement.
 
Encore une fois, la partie qui ne change jamais, c’est notre être véritable, qui on est vraiment derrière ces pensées. Ça, c’est la partie sans force, forme qui ne change jamais.
 
Si vous avez envie d’aller plus loin dans tout ça, j’ai aussi un programme en ligne l’Académie de la Vie dans lequel je vous coache chaque semaine avec plusieurs vidéos, avec un appel par semaine dans lequel je vous coache à voir vos pensées pour tout simplement ce qu’elles sont et vous pointer vers une direction de qui vous êtes vraiment et revenir un peu à chaque fois.

Petit à petit, votre esprit va se calmer. Ça va se faire tout seul à fur et à mesure que vous vous voyez. Je vous assure que vous n’avez pas besoin de techniques difficiles, de vous appliquer l’outil, le truc de développement personnel, de faire le grand travail.
 
C’est juste apprendre à voir autrement. Vous trouverez toutes les informations ici en bas et je vous souhaite une belle journée.
 

 

Femme célibataire

 

 

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis

Claudia Anatella

Je suis ici pour vous dire que oui vous pouvez tout avoir.
On nous dit depuis toujours qu’il faut se contenter.

Suivez-moi

sur les réseaux sociaux

Posts récents

Cadeaux

Pour toi